Alpine A 110 et Mirage 2000, leurs chemins n’étaient pas forcément voués à se croiser ! Pour Rétrocourse, l’armée de l’Air et de l’Espace a toutefois rendu cette improbable rencontre possible sur sa base 115 d’Orange-Caritat. L’occasion d’un bel échange entre deux univers moins éloignés qu’il n’y paraît.

Ce matin de février, l’un des Mirage 2000 de l’Escadron de chasse 2/5 Ile-de-France arbore son fuselage en bonne compagnie. La rencontre est impromptue mais fait la joie des photographes mobilisés pour l’occasion. Nous sommes sur la base aérienne 115 Orange-Caritat « Capitaine de Seynes » de l’armée de l’Air et de l’Espace et, pour l’heure, c’est accompagné de deux Alpine A110 – ancienne et nouvelle génération – que le supersonique militaire pointe son museau effilé vers les objectifs.

Pour les témoins de la scène l’occasion est belle d’échanger sur les univers des uns et des autres et même, de se risquer à certains parallèles. Le Mirage 2000, ici dans sa version RDI « B » (comme biplaces), est un avion de chasse mono-réacteur très largement utilisée par l’armée de l’Air et de l’Espace depuis le milieu des années 80. Une petite merveille de technologie également plébiscitée par les armées étrangères puisque près de la moitié des 600 exemplaires produits par Dassault Aviation furent destinés à l’export. Sur la base d’Orange, près d’une vingtaine de Mirage 2000 (B ou C pour les monoplaces) occupent la place en attendant d’être rejoints par des Rafale à l’horizon 2024.

Rencontre Mirage 20000 – Alpine