Chic et choc

Texte : DR– Photos : DR/ACP-Paulo Maria

Après une interruption d’un an due à la pandémie, équipages et organisateurs étaient heureux de se retrouver pour le départ de la 15e édition de ce qui est considéré comme le plus beau et plus difficile rallye de régularité européen.

Si cette édition de reprise ne comptait qu’un nombre de concurrents plus restreint qu’à l’habitude, tous les principaux spécialistes européens de la régularité étaient au départ dans les Jardins du Casino d’Estoril, station thermale chic à proximité de Lisbonne. Le tracé, d’une longueur totale de 1 900 km, découpé en quatre étapes, était agrémenté de 43 zones de régu- larité, totalisant 600 km chronométrés. Le caractère très sélectif et très rythmé du parcours est encore plus difficile lorsqu’on sait que le road book n’est donné qu’au moment du départ de chaque section. L’organisation signée Automobile Club de Portugal  qui, rappelons le, organise également la manche portugaise du championnat WRC, ainsi que plusieurs autres épreuves internationales  était comme tou- jours impeccable, soignant particulièrement la qualité de l’accueil avec des hébergements de haut niveau et de multiples petites attentions envers les équipages. La beauté et la diversité des paysages ainsi que l’accueil chaleureux du public portugais, toujours aussi nombreux, ont fait de cette semaine de rallye un moment inoubliable pour les 65 équi- pages engagés, en provenance de nombreux pays (Portugal, Espagne, France, Belgique, Suisse, Letto- nie, Lituanie et même Russie).

Teixera Rodrigo/Azeiteiro, BMW 325L, Milleur équipage protugais
Découvrez Rétro Course n°198 Janvier 2022
Fuchet Philippe/Hayet Christophe, Porsche 911 SC
Basty Jean Luc/ Moreau Jacques, R5 GT Turbo
Chabelle Damien/Bernard Christian, Opel Ascona
Rallye du Portugal 2021