MonteCarloWRC 04

Un Seb peut en cacher un autre !

Texte : Pascal Giets photos : JO LILLINI/POM, Arnaud Imbert et Luc Depiesse

On attendait Sébastien Ogier et sa Toyota Yaris en WRC et c’est finalement Sébastien Loeb etsa nouvelle Ford Puma WRC 1 qui, pour la 80e fois en WRC, a mis tout le monde d’accord.

Après le shakedown et les deux premières ES, tout le monde avaitcompris que le rallye allait se jouer entre ces deux champions hors normes, tant la Yaris que la Puma semblaient bien nées. Onne peut pas en dire autant de Hyundai qui, au début, semblaitvraiment à la ramasse (Neuville parlant d’un manque de confiance) avant de s’améliorer au fur et à mesure de l’épreuve.

N’oublions pas que durant cette année 2022 pas mal de choses ontchangé en WRC et pas uniquement au niveau motorisation. En effet, nombre de para- mètres, dont la boîte par exemple, ne peuvent plus changer en cours de sai- son, ce qui risque d’entraîner son lot de surprises, le comportement sur asphalte étant différent du comportement sur la terre.Wait and see.

Comme les deux premiers de ce rallye ne participeront pas à la totalité du championnat, il convient de tenir à l’œil les candidats déclarés que sont Breen, Evans and Co qui, c’est vrai ici, n’ont pas eu réellement droit au chapitre.

Lire la suite de l’article dans le N°199 de Rétro Course

RC199 couv Thumb
Découvrez Rétro Course n°199 Mars 2022

1 – Loeb/Galmiche s ‘envole vers la victoire sur Ford Puma R 1.

5 – Neuville/Wydaeghe à l ‘attaque.

6 – Buri/Levratti : 20e général, 2e en WRC 2 Master Cup.

7 – Podium rallye Monte-Carlo

8 – Anthony Fogia 27e et vainqueur en RC 4 après une belle bataille avec

9 – Guigou/Bronner et leur superbe

Monte Carlo WRC 2022